L’histoire de la Raviole de Romans®

  

Même si leurs formes se ressemblent, la raviole de Romans également appelée raviole du Royans ou raviole du Dauphiné n'est pas la cousine du ravioli.

 

La raviole fait son apparition dans l'Antiquité romaine où elle été appelée « rissole ».

 

Au XIIIe siècle, elle devient « raviole » et lors du Carême, sa farce de viande est remplacée par des légumes, notamment la rave. Oubliée quelques années, elle devient populaire au XIXe siècle, dans la campagne autour de Romans.

 

A la fin du siècle, elle prend ses lettres de noblesse. Les bourgeois romanais devenant plus aisés, la rave est avantageusement remplacée par une farce au fromage, pour évoluer vers la recette de raviole telle que nous savourons aujourd'hui. ...

Quels sont les ingrédients de la Raviole du Dauphiné ?

 

Selon la tradition, la recette de raviole du Dauphiné Label Rouge depuis 1998 se compose d'une pâte de farine de blé tendre et d'œufs frais enveloppant une farce préparée à base de Comté AOP affiné durant 4 mois minimum, d'œufs frais et de fromage blanc de la Drôme et de persil revenu dans du beurre.

 

 

 

 

 

 

Au début du XXe siècle apparaissent les « ravioleuses » professionnelles. Ces femmes expertes louent leur savoir-faire et vont de ferme en ferme les jours de fête, préparer des « grosses de ravioles ».

 

Qu’est-ce qu’une grosse de raviole ?

 

Cette unité datant du Moyen-Age correspond à une part pour une personne. Elle compte douze douzaines, soit 3 plaques de 48 petits carrés de ravioles, soit 144 délicieux écrins.
 

 

Au XXe siècle, la raviole conquiert les restaurateurs qui la proposent à leur carte. En 1935, Emile Truchet met au point la première machine à faire des ravioles.

 

Dès lors, grâce à lui, des millions de gourmets peuvent savourer des ravioles de Romans®...